Mieux-être

Mon Sankalpa…

Ce soir, j’étais en voiture et drôlement, j’aurais pu rouler des heures comme ça… Je chantais de façon tout à fait routinière, avec des notes un peu douteuses, les mêmes trois chanteurs que j’écoute depuis quelques mois et en même temps je pensais. Je pensais à comment la vie défile à une vitesse effrénée, je voyais en roulant les arbres qui disparaissaient si vite de ma vue pour faire place à d’autres tout le long de l’autoroute. Plusieurs réflexions ont fait leurs bouts de chemin dans ma tête et j’en suis venue à faire un bilan de mon année. Mon anniversaire vient presque tout juste de passer et je considère que c’est le moment parfait pour le faire. Je me suis demandée où j’en étais l’an passé, pour me rendre compte du chemin que j’ai parcourue en si peu de temps.

J’ai eu une année en montagne russe, mais je crois que c’était un passage obligé pour me rendre compte de ce que j’aime, de ce que je veux garder et au contraire de ce qui devait sortir de ma vie. Cette année, j’ai appris à dire non, à penser un peu plus à moi-même, mais surtout à aimer sans juger, dans la non-violence parce que c’est en respectant qui on est qu’on apprend à respecter les autres.

Il y a à peine quelques semaines, je prenais plusieurs grandes décisions, je débutais un nouveau chapitre de ma vie et à travers tout ça j’étais bien décidée, mais à la fois vraiment perdue. Ainsi, j’ai choisie d’appliquer un Sankalpa à ma vie ou en d’autres mots une intention. On en établit souvent une en début de séance de yoga, que ce soit la force, un mantra quelconque, un mot qui nous fait du bien ou encore tout simplement quelque chose que l’on veut envoyer à quelqu’un ! Ce sankalpa, on y revient tout au long de la séance, parfois pour recentrer notre attention pour ainsi éviter de penser à la difficulté de la posture, d’autres fois pour se sentir bien présent et connecté à soi. Évidemment, la plupart du temps, on est capable d’y revenir. Parfois, l’intention donnée n’est que pour l’instant d’une séance, d’une journée ou bien même d’une semaine! Moi, j’ai décidé de m’en fixer une à long terme, à la longueur d’une vie, de ma vie.

Être heureuse à tous moments, c’est le défi que je me suis fixé. En réalité, je ne supportais plus l’idée d’avoir encore un instant passé à ne pas l’être. Évidemment, c’est un énorme travail sur soi et il est clair qu’il m’arrive encore d’être triste, en colère ou même découragée, mais dans ces moments comme dans certaines postures difficiles, je reviens à mon sankalpa. Je me pose la question : « Es-tu heureuse Van ? » Si la réponse est non, alors pourquoi ? Que puis-je faire pour changer ça ? Il y a toujours une façon de revenir à notre intention de base, il ne s’agit que de laisser tomber les peurs, les attachements et les masques. Bien souvent, pour ne pas dire toujours, nous sommes responsables de notre propre malheur, mais heureusement nous avons le pouvoir de changer cela !

Je me permets aussi d’ajouter une petite nuance dans mon Sankalpa. Il s’agit d’être heureuse dans tous les aspects de ma vie donc autant dans mon cours de yoga, qu’à mon travail, qu’en faisant la vaisselle et ce à tous les jours de l’année, c’est un travail à temps plein. Pour conclure, tout doit être fait dans l’amour et en pleine conscience, plus souvent qu’autrement, en dehors de notre tapis de yoga…

Beaucoup d’amour et de douceur en ce temps plus frais

Van xx

image1-9

Laisser un commentaire